Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les employé-es de la Coop du Collège de Maisonneuve débrayent

Du même SUJET

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les membres du Regroupement Les sages-femmes du Québec ont entériné mercredi l’accord de principe intervenu le…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…
Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Nouvellement syndiqués à la CSN, les membres de l’Union des travailleuses et travailleurs de Locweld–CSN étaient…
Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Le Syndicat des employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges–CSN a exercé son droit de grève ce…

Conflit de travail au Collège de Maisonneuve

Photo : Michel Giroux
Photo : Michel Giroux

Les employé-es de la Coop du Collège de Maisonneuve débrayent

Depuis le mercredi 30 août à midi, les 28 travailleuses et travailleurs de la Coopérative du Collège de Maisonneuve sont en grève pour une durée illimitée.

« Depuis l’arrivée à échéance de notre convention collective en décembre 2016, plusieurs séances de négociations ont eu lieu. Mais les reculs exigés par la partie patronale sont si importants, que nous n’avons d’autre choix que de manifester notre mécontentement sur le trottoir ce matin », a expliqué le président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Coop du cégep Maisonneuve–CSN, Jean-Sébastien Provencher.

L’employeur prétend devoir réduire son budget de 20 000 $ par année, afin de se garder une marge de manœuvre pour un investissement futur, qui n’est pas encore confirmé. De plus, il souhaite abolir un poste syndiqué.

« Devant ces demandes, nous nous sommes dotés d’un mandat de moyens de pression et de grève le 17 août dernier. C’est la seule façon de lui faire entendre raison. Nous avons exercé des moyens de pression, mais il n’a pas bougé. Nous sommes donc passés à l’étape suivante, en espérant que tout cela aboutisse à une entente satisfaisante », a précisé le président.

Le syndicat déplore aussi que l’employeur recoure à des briseurs de grève. « Son attitude n’aide en rien au bon déroulement de notre négociation et démontre un total mépris à notre endroit », a dénoncé Jean-Sébastien Provencher.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket