Le ministre Barrette doit agir pour développer les équipes multidisciplinaires

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Centres d’hébergement privés : le Bas-Saint-Laurent termine ses négociations

Centres d’hébergement privés : le Bas-Saint-Laurent termine ses négociations

Les travailleuses et les travailleurs de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire viennent d’adopter…
Une nouvelle entente au Bas-Saint-Laurent !

Une nouvelle entente au Bas-Saint-Laurent !

Le 23 mai, les travailleuses et les travailleurs de la section Résidence Seigneur Lepage du Syndicat du…
Projet de loi 15 - Il faut agir, mais par une véritable décentralisation du réseau, estime la CSN

Projet de loi 15 - Il faut agir, mais par une véritable décentralisation du réseau, estime la CSN

En commission parlementaire aujourd’hui, la CSN estime que le projet de loi 15 doit être modifié…
Le gouvernement veut dévaluer plusieurs titres d'emploi

Le gouvernement veut dévaluer plusieurs titres d'emploi

Bien que les organisations syndicales soient satisfaites de certaines ententes dans le cadre des travaux du…
Service de garde en milieu familial : des pistes pour stopper l’effritement du réseau

Service de garde en milieu familial : des pistes pour stopper l’effritement du réseau

Alors que le manque de places en garderie se fait toujours aussi criant et que le…
Projet de loi 15 - Les syndicats de la santé établissent les bases du dialogue  

Projet de loi 15 - Les syndicats de la santé établissent les bases du dialogue  

À l’aube des consultations parlementaires sur le projet de loi 15 du ministre de la Santé,…

Autonomie des infirmières

Le ministre Barrette doit agir pour développer les équipes multidisciplinaires

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) réagit au lancement d’une campagne publique menée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) sur l’autonomie des professionnel-les en soins. La CSN encourage le ministre Barrette à prendre la balle au bond afin d’améliorer le travail des équipes multidisciplinaires, ce qui permettrait de mieux répondre aux défis de l’accès aux services de santé et aux services sociaux.

La CSN intervient depuis plusieurs années pour mettre de l’avant des solutions pour améliorer l’accès aux services de santé et  sociaux. Une des solutions établies par la majorité des composantes du réseau lors des Rendez-vous nationaux sur l’avenir du système public de santé et de services sociaux est de miser sur les compétences de l’ensemble des membres des équipes multidisciplinaires pour répondre aux besoins de la population.

« Les solutions pour améliorer l’accès aux soins de santé et de services sociaux sont connues. Ce qui manque, c’est la volonté politique de les mettre en application. Il faut que les réflexes corporatistes laissent la place à des gestes concrets pour améliorer les soins aux usagères et usagers. Le rôle du ministre devrait être de favoriser la collaboration entre les différents intervenantes et intervenants du réseau pour que les compétences de chacun soient réellement aux services du patient. Les professionnel-les en soins peuvent donner un coup de main incontournable pour réduire les temps d’attente, pour autant qu’on respecte leur autonomie et qu’on mise sur leur expertise », explique Nadine Lambert, infirmière et vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN).

La CSN revendique un virage dans l’organisation du travail du réseau de la santé et des services sociaux. La population exige une amélioration de l’accès aux services de santé et aux services sociaux. Avec sa campagne Ma place en santé, j’y tiens, la CSN dénonce l’impact des compressions budgétaires aussi bien sur l’autonomie des professionnel-les en soins que sur la prestation de soins à la population.

« Il faut revoir la manière d’organiser le travail dans le réseau. Tout n’a pas à passer par le médecin. Chacun a son rôle à jouer. Les infirmières, comme les autres professionnel-les du réseau, possèdent tous des compétences que nous devons mieux utiliser pour répondre aux besoins des usagères et usagers. Miser sur les équipes multidisciplinaires, c’est travailler en équipe. Plutôt que de tout vouloir contrôler de son bureau à Québec, le ministre Barrette devrait enfin se mettre à l’écoute des solutions proposées par le personnel du réseau », de conclure Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket