Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le personnel de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont dénonce le projet Optilab

Du même SUJET

Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Sans convention depuis plus d’un an, les employé-es de la CDPDJ demandent au Conseil du trésor…
Projet de loi 35 : une occasion unique pour les artistes, plaident leurs associations en commission parlementaire aujourd’hui

Projet de loi 35 : une occasion unique pour les artistes, plaident leurs associations en commission parlementaire aujourd’hui

D’entrée de jeu, les associations plaideront en faveur de la nécessité, pour les parlementaires, de saisir…
Ignorés par Québec, les avocates et avocats de l’aide juridique déclenchent la grève

Ignorés par Québec, les avocates et avocats de l’aide juridique déclenchent la grève

Après avoir tenu des lignes de piquetage devant les différents bureaux de l’aide juridique, les grévistes…
Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec s’est conclu, ce midi, à l’hôtel Victorin…
Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…

Ma place en santé

2016-11-16_optilab-2_CSN

Le personnel de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont dénonce le projet Optilab

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) tenait une manifestation ce midi devant l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont pour dénoncer le projet Optilab. Pour la CSN, ce projet de fusion des laboratoires médicaux comporte des risques importants pour les patient-es et le personnel.

Plusieurs membres du personnel de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont ont manifesté ce midi devant leur établissement pour dénoncer le projet de fusion des laboratoires médicaux mis de l’avant par le ministre Barrette. Ce projet touche directement le personnel de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, des technologistes médicales, en passant par les infirmières, les préposé-es et les agent-es administratives, alors qu’il prévoit de centraliser la plupart des prélèvements dans un laboratoire-serveur, situé au CHUM.

2016-11-16_optilab-3_CSN

« Le projet Optilab comporte trop de risques pour être mené de l’avant dans sa forme actuelle. Il y a une expertise incontournable dans les laboratoires médicaux actuellement au Québec. Pourquoi vouloir encore tout centraliser? À l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, le personnel du laboratoire est au rendez-vous pour répondre aux besoins des patient-es et assister le personnel soignant. La lubie centralisatrice du ministre Barrette risque encore de faire diminuer la qualité des services à la population », déplore Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN).

« Les technologistes médicales de partout au Québec ont de nombreuses raisons de s’inquiéter du projet Optilab, qu’elles soit en milieu urbain ou rural. Combien d’échantillons seront perdus en raison de cette centralisation? Combien de prélèvements devrons-nous reprendre parce que trop de temps aura passé entre le prélèvement et l’analyse? Ce projet va dans le sens contraire de ce que nous devons faire pour améliorer les soins à la population », poursuit Nancy Corriveau, vice-présidente de la Fédération des professionnèles (FP–CSN).

« La CSN poursuit ses interventions pour dénoncer cette fusion des laboratoires médicaux. Nous avons débuté les travaux d’un comité national pour faire état des préoccupations du personnel des laboratoires. Il faut absolument cesser les projets de centralisation qui éloigne les services de la population et ralentisse l’offre de services. Parce que mon labo, j’y tiens, la CSN continuera d’appuyer le personnel des laboratoires », de conclure Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

2016-11-16_optilab_CSN

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

ACTUALITÉS