Les sages-femmes du Québec reçoivent un appui unanime des organisations affiliées de la CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…
Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Le 24 janvier, les travailleuses et les travailleurs de la résidence Les Jardins Charlesbourg à Québec…

Conseil confédéral

IMG_0053

Les sages-femmes du Québec reçoivent un appui unanime des organisations affiliées de la CSN

En négociation avec le ministère de la Santé et des Services sociaux depuis 2015 sans aucune avancée, les sages-femmes du Québec ont reçu l’appui des représentantes et représentants élus des conseils centraux et des fédérations de la CSN. Ceux-ci se sont réunis pour le conseil confédéral de la CSN qui s’est tenu les 14 et 15 décembre à Québec.

Plus d’une douzaine de rencontres se sont déroulées depuis l’échéance de l’entente entre les sages-femmes et le MSSS en 2015 et ces travailleuses, qui veulent négocier, sont toujours à la case départ. Pire : aucune rencontre de négociation n’est prévue, puisque le ministre Barrette exige des données qu’il a pourtant déjà en sa possession.

Le ministre prétend que la négociation est dans l’impasse en raison du refus des sages-femmes de se soumettre à une reddition de comptes. Pourtant, elles se sont soumises à l’exercice en 2014 avec le ministère et à sa demande. Cette reddition permet de s’assurer que les sages-femmes respectent leurs obligations contractuelles en matière de suivis complets. Le Ministère a aussi exigé que les données contenues dans la reddition de comptes puissent être transmises aux établissements, ce que les sages-femmes ont accepté en réclamant par ailleurs du Ministère l’assurance selon laquelle les établissements ne se serviront pas de leurs données pour optimiser leur pratique. Elles redoutent notamment que la qualité de leurs services à la population soit grandement affectée par une éventuelle optimisation de leurs services.

La proposition qui a été présentée à la suite de l’exposé de la présidente du Regroupement Les Sages-femmes du Québec, Mounia Amine, et qui vise à soutenir la mobilisation des sages-femmes, a reçu un appui unanime de la part de l’assemblée.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket