Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le gouvernement n’honore pas sa parole concernant le paiement lié aux nouvelles conventions collectives et au maintien de l’équité salariale

Du même SUJET

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…
Les avocates et avocats de l’aide juridique à Montréal votent la grève

Les avocates et avocats de l’aide juridique à Montréal votent la grève

Après leurs collègues des Laurentides, de Lanaudière, de la Gaspésie et du Bas-St-Laurent, c’était au tour…
Retard de paiement sur le maintien de l’équité salariale :  qu’est-ce que le gouvernement attend?

Retard de paiement sur le maintien de l’équité salariale : qu’est-ce que le gouvernement attend?

Le gouvernement cumule des retards de paiement inexcusables liés à des ententes de maintien de l’équité…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Budget provincial  : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

Budget provincial : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) déplore que le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, présenté aujourd’hui par…

Secteur public

2021-11-25_assnat_CSN

Le gouvernement n’honore pas sa parole concernant le paiement lié aux nouvelles conventions collectives et au maintien de l’équité salariale

Alors que les conventions collectives et les ententes en lien avec le règlement de plaintes de maintien de l’équité salariale ont été conclues au cours des derniers mois, le gouvernement tarde à verser les sommes dues à ses travailleuses et ses travailleurs et à procéder aux ajustements salariaux. La CSN et les fédérations du secteur public mettent la pression nécessaire afin que ce dernier honore sa parole.

Réglées en juin dernier, les dispositions des conventions collectives prévoyant les ajustements salariaux, la rétroactivité ainsi que plusieurs primes et montants divers ne sont pas versés ou ne seront pas versés comme prévu dans la majorité des établissements du réseau de la santé et des services sociaux. Même constat à propos de l’accord sur les plaintes de maintien de l’équité salariale, alors que les ajustements résultant des ententes touchant plusieurs dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs ne sont pas effectués dans les délais convenus.

Dans ce contexte, la CSN et les fédérations du secteur public concernées sont à évaluer les recours à leur disposition. De plus, les fédérations concernées ont alerté la vice-présidente à l’équité salariale de la CNESST du non-respect des accords intervenus en vertu de la Loi sur l’équité salariale. D’autre part, des discussions sont en cours avec le Conseil du trésor et les comités patronaux afin d’assurer que membres qui pourraient être lésés soient pleinement compensés.

Citations 
« Nous faisons les représentations nécessaires afin que nos membres touchent à l’argent qui leur est dû, dans un contexte où les nouvelles dispositions sont connues depuis de nombreux mois. Nous souhaitons rapidement trouver des solutions afin de corriger la situation. » – Jessica Goldschleger, vice-présidente, Fédération des professionnèles (FP-CSN).

« Avec ces retards inexcusables, le gouvernement rate une belle occasion de reconnaître les travailleuses et les travailleurs au front depuis le début de la pandémie. Après chaque négociation, il y a des montants à verser, il n’y a rien de nouveau. Comment se fait-il que le gouvernement ne soit toujours pas capable, dans certains cas, de donner des indications sur le moment des versements, alors que les accords sont survenus depuis plusieurs mois? C’est une autre preuve que notre réseau issu de la réforme Barrette est devenu ingérable » – Josée Marcotte, vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket